AGORA VII.3 : L’Encyclopédie de l’Agora, un portail éclairé (2000)

En 2000, Jacques DUFRESNE, Hélène LABERGE et leur tribu publiaient un numéro spécial du magazine trimestriel L’agora : des idées, des débats. Ce numéro 3, volume 7, du magazine qui parut en avril-mai 2000, était entièrement consacré à une nouveauté pour l’époque : le portail de l’Encyclopédie de l’Agora. L’éditeur responsable de wallonica.org venait de rejoindre l’équipe et Jacques allait par ailleurs lui confier la mise en oeuvre d’un portail wallon (walloniebruxelles.org) qui partagerait les mêmes dossiers de fond. Le tout était techniquement possible grâce au logiciel Lotus Notes, aujourd’hui désuet, dont Bernard Lebleu avait détourné le module “bibliothèque”. En savoir plus sur wallonica.org…

Le PDF intégral du magazine a été retranscrit par notre équipe et océrisé (vous pouvez en copier-coller le texte) :

FLUIDE GLACIAL n°93 : les bonnes feuilles (mars 1984)

Début 1975 paraît le dixième numéro de L’Écho des savanes, le dernier auquel Gotlib contribue. Avec son ami Jacques Diament et le dessinateur Alexis, il lance alors un nouveau magazine satirique, Fluide glacial. Le premier numéro paraît le 1er mai 1975. Initialement conçu comme un trimestriel, Fluide glacial devient mensuel dès 1976. À la fois auteur et rédacteur en chef, Gotlib rassemble autour de lui une équipe d’artistes dont il se sent proche : Alexis, Forest, Masse, Solé, bientôt suivis par Binet, Edika, Goossens, Gimenez, Franquin, Moebius, Bretécher, Dister, Fred, Loup, Pétillon, auxquels s’ajouteront de nombreux jeunes auteurs, dessinateurs ou écrivains, dont Léandri, Frémion ou Jean-Pierre Jeunet.

Plutôt que de les livrer aux souris, nous publions dans la documenta les bonnes feuilles des numéros que nous avons pu sauver. Ici, le numéro 93, paru en mars 1984. Voici donc :

Les trois premières pages du numéro, avec le sommaire

LELONG, Carmen Cru, les huîtres


COUCHO, Le Banni

EDIKA, Rue Saint-Denis

BINET, Les Bidochon en voyage organisé

Visiter le site commercial du magazine…
  • Pour les collectionneurs, les archives complètes de Fluide Glacial ont été scannées par BEDETHEQUE.COM.

IRSN : Sittelle (Sitta europaea, planche 11)

Le Fonds PRIMO contient des merveilles dont, entre autres, ces planches de l’ancien Musée Royal d’Histoire naturelle de Belgique que Daniel Baise a scanné au fil des années.

Les curieux connaissent en général plutôt bien son avatar moderne, le Muséum des Sciences naturelles, mais pas forcément l’institut de recherche dont il est la vitrine, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Pour en savoir plus : NATURALSCIENCES.BE


Planchons encore…

IRSN : Grimpereau brachydactile (Certhia brachydactila, planche 10)

Le Fonds PRIMO contient des merveilles dont, entre autres, ces planches de l’ancien Musée Royal d’Histoire naturelle de Belgique que Daniel Baise a scanné au fil des années.

Les curieux connaissent en général plutôt bien son avatar moderne, le Muséum des Sciences naturelles, mais pas forcément l’institut de recherche dont il est la vitrine, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Pour en savoir plus : NATURALSCIENCES.BE


Planchons encore…

DARDENNE : L’image, la vie – Le cinéma de Jean-Pierre et Luc Dardenne (CFWB, 2005)

Fiche BIBLIOWALL (Portail documentaire de l’administration wallonne) du document :

Titre : L’image, la vie : le cinéma de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Auteurs : Wallonie-Bruxelles, Ministère de la Communauté française – Service général de l’audiovisuel et des multimédias Wallonie-Bruxelles, Commissariat général aux relations internationales, Collaborateur Palais des beaux-arts de Bruxelles, Collaborateur
Editeur : Bruxelles : Communauté française de Belgique
Année de publication : 2005
Présentation physique : 51 p.ill.22 cm
Mots clés : Dardenne, Luc (1954-….) — Thèmes, motifs
Dardenne, Jean-Pierre (1951-….) — Thèmes, motifs
Note générale : Brochure accompagnant une exposition de photographies retraçant le parcours des cinéastes Jean-Pierre et Luc Dardenne

La Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel et de la Jeunesse préfaçait, en 2005, le catalogue de l’exposition :

L’enfant et le monde

Encore tout auréolé de son magistral succès à Cannes, «L’enfant» des frères Dardenne se prépare à une longue carrière dans les salles obscures. Porte-drapeau du cinéma belge francophone, il fera connaître à travers le monde le génie de deux cinéastes d’exception, mais aussi la richesse d’une Communauté française où la culture cinématographique occupe une place de choix. De toute évidence, les réussites des dernières années n’étaient pas un accident. Elles annonçaient au contraire l’émergence d’un cinéma à part entière, singulier et plein de personnalité, capable de rivaliser avec les grandes productions internationales. Au-delà des frères Dardenne, dont on ne se lasse pas de vanter les mérites, c’est toute une génération de réalisateurs, acteurs et techniciens qui peut prétendre à de nouvelles consécrations. Inutile de dire que la Communauté française sera toujours à leurs côtés et qu ‘elle continuera à faire le maximum pour aider leurs talents à s’exprimer. Leur enthousiasme et leur créativité trouveront auprès des pouvoirs publics, c’est une certitude, un réel écho. Je m’efforce d’ailleurs personnellement, en tant que Ministre de la Culture et de l’Audiovisuel, de trouver les ressources nouvelles, les formules inédites et les dispositifs stimulants qui feront naître beaucoup d’autres productions de grande qualité. Notre objectif, avec l’ensemble des professionnels, est de renforcer la réputation d’excellence dont bénéficie notre cinéma, afin qu’il s’exporte mieux encore et reçoive tous les moyens auxquels il peut légitimement prétendre. Le cinéma en Communauté française est vivant, inventif et généreux. A l’image de cet Enfant créé par les frères Dardenne, aidons-le à progresser sur le long chemin du succès.

IRSN : Buse variable (Buteo buteo buteo, planche 105)

Le Fonds PRIMO contient des merveilles dont, entre autres, ces planches de l’ancien Musée Royal d’Histoire naturelle de Belgique que Daniel Baise a scanné au fil des années.

Les curieux connaissent en général plutôt bien son avatar moderne, le Muséum des Sciences naturelles, mais pas forcément l’institut de recherche dont il est la vitrine, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Pour en savoir plus : NATURALSCIENCES.BE


Planchons encore…

IRSN : Harfang des neiges (Nyctea Scandiaca, planche 64)

Le Fonds PRIMO contient des merveilles dont, entre autres, ces planches de l’ancien Musée Royal d’Histoire naturelle de Belgique que Daniel Baise a scanné au fil des années.

Les curieux connaissent en général plutôt bien son avatar moderne, le Muséum des Sciences naturelles, mais pas forcément l’institut de recherche dont il est la vitrine, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Pour en savoir plus : NATURALSCIENCES.BE


Planchons encore…

IRSN : Grimpereau familier (Certhia familiaris macrodactyla, planche 9)

Le Fonds PRIMO contient des merveilles dont, entre autres, ces planches de l’ancien Musée Royal d’Histoire naturelle de Belgique que Daniel Baise a scanné au fil des années.

Les curieux connaissent en général plutôt bien son avatar moderne, le Muséum des Sciences naturelles, mais pas forcément l’institut de recherche dont il est la vitrine, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Pour en savoir plus : NATURALSCIENCES.BE


Planchons encore…

THEATRE NATIONAL : Pelléas et Mélisande (saison 1976-1977)

Le Théâtre National de Belgique (direction : Jacques Huisman) présente PELLEAS ET MELISANDE, un rêve de Maurice Maeterlinck, dans une mise en scène de Henri Ronse. Les décors, les costumes et les lumières sont de Beni Montresor ; la musique d’Arnold Schoenberg (décor musical de Yvan Dailly, avec la collaboration technique de Willy Paques ; régie de Michel Dailly.)…

C’était la saison 1976-1977, ma mère était costumière au Théâtre du Gymnase liégeois qui accueillait alors la troupe bruxelloise du TNB pour mon premier Pelléas (et mon premier Schoenberg après La nuit transfigurée). J’en ai gardé le programme, celui-là et les suivants. Etais-je déjà conscient que, bien des années plus tard, il servirait une de nos missions, chez wallonica.org : exhumer et pérenniser des publications qui ont vécu un temps puis, hélas, sont passées aux oubliettes, malgré leur intérêt réel. La technique au service de l’homme : nous avons scanné et “océrisé” (effectué la reconnaissance de caractères) le programme de l’époque et nous vous le livrons ici en texte intégral (révisé et corrigé), comme à l’accoutumée sans publicités. Le fichier PDF résultant de cette dématérialisation est disponible dans notre DOCUMENTA…

Patrick THONART

Pour en savoir plus, quoi d’autres que lire la retranscription intégrale de la plaquette (hors pubs), avec des illustrations sélectionnées par l’équipe wallonica.org… Tous en scène !

PHILOMAG.COM : Sei Shônagon, Notes de chevet (X-XIe siècle)

Les Notes de chevet de Sei Shônagon (Xe-XIe siècle) sont un classique de la littérature médiévale nippone. Dame de compagnie à la cour impériale de Kyôto, elle y collectionne les choses qui lui rendent l’existence douce et aimable. Elle y énumère des noms de fleurs, d’oiseaux, d’étangs, partage quelques anecdotes, souvenirs ou inventions. Autant d’éléments qui font le sel de la vie – qu’on ne l’ait jamais perdu ou qu’il nous soit enfin rendu… [lire la suite sur wallonica.org]